UN PASSÉ TRÈS PRÉSENT

Un passé très présent est un projet documentaire.

Un documentaire historique ? Pas vraiment. Ou plutôt, pas seulement.

Qui suis-je ? Où vais-je ? De quoi je me mèle ?

Qui suis je ? Martial, trentenaire, reporter d’images, réalisateur, limousin.

Où vais-je ? Je me suis lancé dans un projet qui me tient à cœur.
Là où j’ai grandi, une figure me fascine : Georges Guingouin.
Résistant de la première heure, compagnon de la Libération(son CV ici), maire de Limoges à la Libération, il a connu un après guerre tragique.

Exclu du PCF en 1952, accusé de meurtres dont il n’est blanchi qu’en 1959, Guingouin, c’est un destin hors normes.
Il finit ses jours en 2005 après un dernier acte politique : l’appel à défendre le programme du CNR, aux côtés des époux Aubrac, Stéphane Hessel, Daniel Cordier et d’autres figures de la Résistance.

« L’une des plus belles figures de la Résistance » selon De Gaulle est devenu une sorte de totem.
Il est évoqué après, par exemple, l’affaire de Tarnac ou, ici, pour des élections à l’abstention record. Après la Résistance, il n’est devenu ni un défenseur de l’empire colonial, ni un apparatchik. Pour une frange de la gauche, il est un exemple. Son portrait est dans le magasin général de Tarnac et au département d’Histoire de l’Université de Limoges. Mais il a fallu 70 ans pour qu’un lieu important de la ville de Limoges prenne son nom, lorsque les socialistes ont perdu la mairie.

De quoi je me mêle ? Il y a une part personnelle dans ce travail. Mais j’essaie de ne pas la laisser occulter une réflexion rationnelle sur notre monde.

Ce que je veux explorer, par des regards croisés, c’est comment on a fait le récit de la Résistance de 1944 à aujourd’hui, et ce que cette façon de raconter la Résistance dit de notre temps. À l’heure où certains tentent de salir une mémoire pour en rétablir une autre, alors qu’il semble dans l’ère du temps de prétendre révéler de grands mensonges, il me semble qu’il est plus que temps de savoir où nous mettons les pieds.

Pour soutenir le projet Un passé très présent, c’est toujours ICI.
Et il y a d’autres façons que j’ai détaillées ICI.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s