HENRI FRÉNAY CHEZ JACQUES CHANCEL

Après Pierre Dac, un autre grand témoin de la deuxième guerre mondiale passe à la Radioscopie de Jacques Chancel.

En 1973, Henri Frénay, fondateur de Combat, publie ses mémoires de Résistance. C’est l’occasion d’une vive polémique entre lui et Daniel Cordier. Frénay et Moulin ont eu, de leur rencontre à l’arrestation du deuxième, des rapports extrêmement tendus, en particulier sur des divergences stratégiques et la question du financement des mouvements de Résistance.

Laisser un commentaire

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :