Gatti dans le granit

Celles et ceux qui suivent le projet Un passé très présent connaissent Armand Gatti. Poète, dramaturge, libertaire, Dante Sauveur, dit Armand Gatti s’est éteint en avril 2017, un mois après avoir reçu la visite d’un zozo venu lui parler de Guingouin. C’est par lui que j’avais décidé de lancer le projet. Il en fut in extremis..

J’en ai déjà parlé dans Ceci n’est pas un article et dans Garder le contact.

Et dans la bande annonce, c’est lui qui ouvre le bal.

« Au centre de tout ce que j’ai pu écrire et faire, il est là-bas en plein milieu. »

Le refuge des Résistances Armand Gatti

C’est le nom d’une association créée en 2008 (en janvier, avant l’affaire de Tarnac, donc).
« Cette association s’est donné pour objet de résister à la société spectaculaire et marchande, en faisant vivre sur et à partir du plateau de Millevaches, des lieux ou des moments ouverts de formations, réflexions, créations, recherches, rencontres internationales, dans le prolongement de l’esprit de résistance et des questionnements portés par et avec Armand Gatti, dans et autour de son œuvre. » (Site de l’association.)

Sur le point d’aboutir à l’érection d’une stèle à Tarnac, l’association lance un appel à contributions.

(Cliquez sur la photo pour plus d’informations.)

Le site de l’association pour en savoir plus :

Cliquez sur la photo pour accéder au site.

J’avais assisté en avril dernier à la présentation du projet Gatti 2020 à Tarnac. C’est dans mes disques durs. Mais ceci est une autre histoire.

Et comme moi aussi j’ai besoin de soutien !

Pour soutenir le projet Un passé très présent, c’est toujours ICI.
Et il y a d’autres façons que j’ai détaillées ICI.
N’oubliez pas de vous abonner et de fouiller dans le petit bloc ci-dessous pour mettre un petit « J’aime » et un petit partage.
Merci !

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :