DÉBOULONNER OU NE PAS DÉBOULONNER ?

Le mouvement de protestation contre le racisme dit institutionnel ou systémique relancé par le meurtre de George Floyd par un policier dans la ville de Minneapolis et la publication en France d’enquêtes mettant en lumière l’existence parmi les forces de l’ordre d’espaces de discussions libérant une parole raciste s’accompagne en de nombreux endroits du monde d’un mouvement dont un des enjeux semble cristalliser autour de la statuaire publique, des toponymes et des personnages qu’elle met en valeur.
Travaillant sur la mémoire, même si c’est celle d’une période qui n’est à priori pas en jeu actuellement, je ne peux pas être insensible à cet aspect de la situation.
Néanmoins, je ne dispose pas immédiatement du temps nécessaire pour traiter la question avec la délicatesse qu’elle me semble requérir. Donc je vais prendre un peu de temps.

En attendant, la question posée reste celle de l’héroïsation. Je vous propose de lire ou relire ce que j’en disais récemment.

Cliquez ici pour lire ou relire l’article Guingouin (Vie héroïque).

Pour soutenir le projet Un passé très présent, c’est toujours ICI.
Et il y a d’autres façons que j’ai détaillées ICI.
N’oubliez pas de vous abonner et de fouiller dans le petit bloc ci-dessous pour mettre un petit « J’aime » et un petit partage.
Merci !

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :