UN ATTIRANT REPOUSSOIR

Travailler sur la mémoire de Georges Guingouin, c’était très rapidement croiser la route de Francis Juchereau.

Militant de la CGT, limousin d’adoption, soixante-huitard, le chercheur associé de l’université de Limoges préside l’association PR2L, le Pole international de Ressources de Limoges et du Limousin pour l’histoire du monde du travail et de l’économie sociale.
Nourri de la mémoire militante locale, Francis Juchereau a fait la démarche, dans les années 80, d’aller à la rencontre de l’ancien chef de maquis, à l’ancienne école de Saint-Gilles-les-Forêts, où la famille Guingouin passait ses étés.
Ceci l’a amené à co-écrire avec Gérard Monédiaire et Jean-Jacques Fouché, un livre d’entretiens avec l’ancien instituteur communiste : Georges Guingouin, chemin de Résistance.
Paru en octobre 2003, deux ans avant sa mort, ce livre constitue une sorte de testament politique de Georges Guingouin, où le militant, au soir de sa vie, évoque les personnages politiques qui l’ont influencé.Parmi lesquels l’italien Antonio Gramsci, mort dans les prisons fascistes.

Georges Guingouin et Francis Juchereau étaient d’ailleurs membres, à Limoges du Cercle Antonio Gramsci, cercle de réflexion politique.

Francis Juchereau a également été au cœur de la controverse, à partir de 2014, autour de la parution du livre de Fabrice Grenard : Une légende du maquis, Georges Guingouin, du mythe à l’Histoire. Membre des amis du musée de la Résistance de Limoges, Francis Juchereau fût des plus virulents contre ce livre, au point de se quereller dans le journal IPNS avec les historiens Dominique Danthieux et Michel Patinaud.

Francis Juchereau est également à l’origine du projet de lieu de culture et de mémoire vivante à Tarnac autour d’Armand Gatti : le refuge des Résistances.

Pour commencer notre long entretien, j’avais demandé à Francis Juchereau si c’était, en quelques sortes, mai 68 qui l’avait amené à Georges Guingouin. Ceci est sa réponse, entre identité, mémoire et territoire.

Pour soutenir le projet Un passé très présent, c’est toujours ICI.
Et il y a d’autres façons que j’ai détaillées ICI.
N’oubliez pas de vous abonner et de fouiller dans le petit bloc ci-dessous pour mettre un petit « J’aime » et un petit partage.
Merci !

Laisser un commentaire

fr_FRFrançais
en_GBEnglish (UK) fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :