Les ombres au crépuscule 2/2

Le 12 septembre était inaugurée l’exposition Morts pour la France au Mémorial de Montluc. Comme indiqué précédemment, cette inauguration coïncidait avec le cinquantenaire de la sortie en salle de l’Armée des Ombres de Melville. Une projection avait donc lieu après l’inauguration. L’exposition : Morts pour la France est une exposition consacrée aux fusillés du champ de tir de la Doua. Terrain de manœuvre, d’entraînement au … Continuer de lire Les ombres au crépuscule 2/2

Septembre en attendant la suite.

Aujourd’hui premier septembre. Les écoliers font le deuil de leurs vacances et vont se replonger, entre autre, dans le programme d’Histoire. Pour les collégiens de 3e et leurs aînés bacheliers, la montée du fascisme, du nazisme et du stalinisme et la IIe guerre mondiale, ainsi que Primo Levi, pour les plus grands. Aujourd’hui 1er septembre, il y a 80 ans, le régime nazi prend prétexte … Continuer de lire Septembre en attendant la suite.

Le prix fort de la libération

Le marteau et l’enclume 2/3 La période de la libération à l’été 44 regroupe en fait des réalités très diverses. Deux lignes de fronts s’ouvrent sur le territoire français métropolitain, sur deux de ses axes géographiques structurants : Cherbourg, Paris et la plaine centrale européenne – Nord Pas de Calais Benelux Ruhr d’une part (« région par où se font toujours les invasions » , comme le … Continuer de lire Le prix fort de la libération

Culture populaire et mémoire : feuilletons quelques comics.

Deuxième épisode dans la pop-culture après mon badinage sur OSS 117. J’ai eu la surprise de croiser un de mes enseignants sur les réseaux sociaux. Non que j’ai trouvé son compte Facebook, tout enseignant se voyant confier des adolescents se méfie. Simplement une vidéo de France Culture me donnant la bonne surprise d’un visage familier. Mon prof de SVT (il y a quelques années, faut-il … Continuer de lire Culture populaire et mémoire : feuilletons quelques comics.

En passant par la Corrèze

J’ai évoqué Jean Cariven dans un précédent papier. J’ai croisé hier sa stèle à Brive. Ainsi qu’une autre stèle à Allassac jamais croisée. La stèle de Brive se trouve d’ailleurs à l’entrée du pont Cardinal, à côté d’une célébrité : le marché de Brive la Gaillarde, renommé Marché Georges Brassens. Le coujou n’a rien contre le sétois. Continuer de lire En passant par la Corrèze

Brève « euphorie »

Si la défense sur les 3 fronts ouest européens (Normandie puis nord de la France, sillon rhodanien et Italie) coûte cher à l’Allemagne, qui fait aussi face, durant l’été 44, à une offensive soviétique en Biélorussie (Opération Bagration de juin à août) , elle a coûté aussi très cher aux Alliés. Il a fallu plus de deux mois aux Alliés pour sortir de Normandie. Reprendre … Continuer de lire Brève « euphorie »