SUR LES TRACES

Depuis notre arrivée à Niederbronn, nous avons fait l’interview d’un jeune homme de 90 ans, écolier à Eymoutiers à l’école protestante de garçons sous l’enseignement d’une femme qui a trouvé la mort dans le Vercors en 1944. Lui a pu nous parler de son retour en Alsace dès la fin 1939 puis de l’occupation et … Lire la suite

EN ROUTE !

Peu de mots car peu de temps ce soir. L’article Les écrits restent vous avait intéressé ? Vous saviez que j’étais en résidence dans les collèges de Chateauneuf et Eymoutiers ? Nous voilà à la phase deux du projet, une phase que nous pourrons intituler « Chère famille. » comme le disaient en accroche de leurs lettres … Lire la suite

SCRIPTA MANENT… OU PAS…

Aujourd’hui, la mairie de Peyrat le Château m’a ouvert ses archives relatives à la deuxième guerre mondiale, en compagnie de la fille d’un réfugié alsacien. « Il y a deux boîtes » m’avait-on dit. Un trésor somme toute modeste. Mais la journée a été loin d’être gaspillée. Car ces archives d’une petite mairie haut-viennoise portent en filigrane … Lire la suite

OCTOBRE…

Comme son titre l’indique, cet article tient presque de la page d’almanach. Pas du Vermot, je vous rassure. Il n’y aura pas de calembour sur ce site. Rappelez-moi à l’ordre s’il m’en échappait un.
Un certain nombre d’activités m’ont occupées ces dernières semaines. Elles m’ont retardé dans ce que je souhaitais publier ici. Une partie concernait plus ou moins directement le projet. Je vais y revenir. Mais entre actualités récentes et à venir dans ce mois, il me semblait pratique de tout rassembler dans un classeur Octobre. À suivre, donc : Oradour, Jean Cavaillès, Niederbronn-les-Bains, Maurice Papon et ses victimes et le « statut des juifs ». Et aussi à venir Fallait-il sauver le soldat Ryan ? Et Guingouin un drôle de paroissien.

« LE PLUS JEUNE RÉSISTANT DE FRANCE »

C’est une décision assez rare qui se trouve reprise dans bon nombre de journaux depuis son annonce dimanche. La commune d’Aixe-Sur-Vienne a décidé, le 11 novembre prochain, d’inscrire le nom de Marcel Pinte au monument aux morts de la commune. Un enfant de troupe du maquis Marcel Pinte est un des enfants d’Eugène Pinte, officier … Lire la suite

LES « SS AUX PETITS PIEDS »

Aujourd’hui, des négationnistes ont taggué le centre de la mémoire d’Oradour. La rhétorique est toujours la même : traiter les victimes de menteurs. C’est d’ailleurs le terme utilisé. Laisser passer la colère Ma première réaction était de la colère. Après réflexion, les gens qui ont fait ça recherchent précisément cette colère. C’est une provocation. La … Lire la suite

Français
Quitter la version mobile