Après.

Cet article sort avec retard. Quelques fois, les dates ne tombent pas juste avec ce qu’on aurait voulu y faire (voir l’article Commémorer…) J’avais envie, pour le 11 novembre, de jeter un œil outre-Rhin. Je songeais à cet alignement de commémorations successives, en quelques jours, que connaît notre voisin européen : 30 ans de la chute du mur de Berlin ce 9 novembre, mais aussi, … Continuer de lire Après.

L’espoir changea de camp, le combat changea d’âme.

Le marteau et l’enclume 3/3 Que Victor Hugo me pardonne de lui emprunter ici quelques pieds. J’espère que les miens resteront légers dans la poursuite et la fin de ce feuilleton estival (qui va même finir au solstice d’hiver si je n’y fais pas attention.) À mesure que le territoire métropolitain est libéré commence une des phases les plus passionnantes de la période. Pour les … Continuer de lire L’espoir changea de camp, le combat changea d’âme.

As time goes by…

Le hasard m’a fait tomber récemment sur la revue des deux mondes de juin 1966. Bien avant Pénélope Fillon, donc. Le premier texte m’étonnait par la qualité de son style. Ayant feuilleté d’abord en curieux, je n’ai compris qu’après m’être étonné de ce style qu’il s’agissait de Maurice Genevoix, « immortel » académicien depuis 1946, auteur de « Ceux de 14 », récit de son expérience de la guerre … Continuer de lire As time goes by…

Notes sur « Brève euphorie » : le temps et l’espace.

Le travail sur le feuilleton août septembre 44 continue, mais il me conduit à faire des ajouts ou ouvrir des parenthèses sur ce que j’ai déjà écrit. L’article Brève Euphorie, dans la série Le Marteau et l’Enclume, est ici. La mi-septembre, comme évoquée précédemment, met les alliés face à un dilemme stratégique. Après le repli des troupes allemandes à l’est de la Seine, les forces … Continuer de lire Notes sur « Brève euphorie » : le temps et l’espace.

Les ombres au crépuscule 2/2

Le 12 septembre était inaugurée l’exposition Morts pour la France au Mémorial de Montluc. Comme indiqué précédemment, cette inauguration coïncidait avec le cinquantenaire de la sortie en salle de l’Armée des Ombres de Melville. Une projection avait donc lieu après l’inauguration. L’exposition : Morts pour la France est une exposition consacrée aux fusillés du champ de tir de la Doua. Terrain de manœuvre, d’entraînement au … Continuer de lire Les ombres au crépuscule 2/2

J’écris ton nom…

Faute de temps pour moi-même écrire, je me permets de relayer ici ces mots d’Aurélien Bellanger hier matin sur France Culture. La conclusion du 4 septembre, 8h45 Sans doute que la poésie a chanté la geste de la résistance parce que celle-ci opposait à ceux qui sortaient leur revolver quand ils entendaient le mot culture (Goebbels) ceux qui quand on leur proposait de sacrifier au … Continuer de lire J’écris ton nom…