Autre temps, autres lieux.

En faisant le tour des archives, hasard des serveurs sur les internet, je suis retombé sur un article vieux de près de huit ans et distant de plus de 11440 kilomètres, écrit sur un vieux blog où je n’avais plus mis les pieds moi-même depuis bien longtemps. Le 24 mars 2012 me trouvait en Argentine, dans la ville provinciale de Mendoza, le jour du Dia … Continuer de lire Autre temps, autres lieux.

Histony : "La mémoire peut nous voiler la face."

Décidemment, Histony a décidé d’alimenter mes réflexions. Je le soupçonne de me lire en cachette. Voici qu’il publie sur son site, que je vous recommande chaleureusement, un nouvel article riche de réflexions. Un long papier, accompagné d’une longue vidéo de près d’une heure. En ressortent des réflexions fort intéressantes et une notion qui va sans doute me faire le week end : la « suspension de … Continuer de lire Histony : "La mémoire peut nous voiler la face."

Histoire & mémoire : une sélection à voir.

Une des dernières productions de Nota Bene était l’occasion de réflexions qui sont centrales dans mon travail : qu’est-ce qui distingue Histoire et Mémoire ? Un travail pour lequel il a fait appel au duo Christophe Naudin – Willam Blanc, auteurs d’un certain nombre de travaux sur le rapport à l’Histoire de pans de la culture populaire. La bataille de Poitiers et ses usages identitaires … Continuer de lire Histoire & mémoire : une sélection à voir.

À Cassino, rien ne va plus.

L’actualité sociale ayant remis hier sur le tapis le Maréchal Juin a remis au goût du jour un pan de mémoire relativement oublié de la Deuxième Guerre Mondiale : la bataille de Monte Cassino, francisée en bataille du Mont Cassin. Je vais garder la prononciation italienne que je trouve plus douce à l’oreille. Et donc, Cassino, qu’es aquò ? La campagne d’Italie. Comme je l’expliquais hier … Continuer de lire À Cassino, rien ne va plus.

Commémorer.

Ces jours-ci, je souhaitais consacrer quelques lignes à l’acte social de commémorer. Depuis le jour de Toussaint (commémoration par la communauté catholique de ses martyrs), en passant par les commémorations de la chute du mur, de l’armistice de 1918 et jusqu’à aujourd’hui, ça me semblait pertinent.Pas facile, en fait. Pas facile, entre autres, quand on était soi-même il y a 4 ans, un parisien parmi … Continuer de lire Commémorer.

L’orphelin

Né en 1913, Georges Guingouin n’a presque pas connu son père, tué en 1914.En cela, il partage le sort de nombreux européens de sa génération : 1,4 millions de soldats français sont tués pendant la première guerre mondiale. Mais les circonstances du deuil du père méritent qu’on s’y penche, tant elles marquent le futur chef de maquis. Charles Guingouin est sous-officier de carrière au régiment … Continuer de lire L’orphelin

Les points sur les « i ».

Je ne souhaitais pas faire de surf sur l’actualité, et je serais tenté de traiter le cas Zemmour par le mépris tant j’ai de mépris pour l’individu et mieux à faire pour l’instant. Mais ce triste individu s’est encore une nouvelle fois fait le chantre de la réhabilitation de Vichy et du Maréchal Pétain. Je crois que le mieux reste encore de laisser la parole … Continuer de lire Les points sur les « i ».